Parc Naturel Régional du Pilat

Le Crêt de Botte et le Mont Blanc depuis le Crêt de la Perdrix dans le Pilat (42)
Panorama du Massif du Pilat
Panorama du Massif du Pilat

Le Parc Naturel Régional du Pilat

« Labellisé Parc Naturel Régional en 1974, le Pilat regroupe 47 communes en Auvergne-Rhône-Alpes entre Loire, Ardèche et Rhône dans les vallées de la Déôme, du Gier et du Rhône. »

A l’Ouest de la région Auvergne Rhône-Alpes, aux portes de Saint-Étienne et à 45 minutes de Lyon se dresse les monts du Pilat. Son point culminant est le Crêt de la Perdrix à 1434 mètres d’altitude. L’origine du nom du massif du Pilat nous viendrait de Ponce Pilate. Selon la légende le Mont qui reçu son corps porterait son nom.

Aujourd’hui Le Parc Naturel du Pilat est un espace idéal pour pratiquer des activités sportives et de loisirs extérieures comme la randonnée à pied avec notamment plus de 1500 km de sentiers balisés.

Surface : 700 km² dont 30% de forêt.

Altitude : de 140 mètres à 1432 mètres au Crêt de la Perdrix.

Population : entre 45 600 et 54000 habitants selon les chiffres dont 17 000 actifs dans le Pilat et environ deux millions d’habitants à ses portes.  On recense également 1 490 résidences secondaires dans le Pilat, soit 18 % du parc de logements du massif.1

Influences climatiques : continentale, océanique et méditerranéenne selon l’altitude et les différents versants du massif.

Végétation :

  • Jusqu’à 800 mètres : prairies, forêts de chênes, forêts de châtaigniers.
  • À partir de 800 mètres : forêts de sapins (Les Grands Bois), forêts de hêtres (Forêt de Taillard, Forêt du Frioul), landes (callune, bruyère, genêt purgatif, myrtilles ou airelles)

Industries historiques : scierie, textile, imprimerie, agriculture et élevage.

Activités actuelles :

  • Réserve et alimentation en eau des populations,
  • Agriculture et maraichage (vergers dont pommes, cerises, abricots, kiwi, fruits rouges, céréales, vignes etc.)
  • Laits et fromages (élevage de vaches laitières, de chèvres et de brebis),
  • Viande, charcuterie et salaisons (viande bovine dont boeufs élevés à plus de 1000 mètres d’altitude, et notamment de race Highland Cattle, une vahce rustique offrant une viande très tendre au gout particulièrement prononcé à La Ferme du Prince à Colombier), viande de porc, charcuterie (saucissons, terrines etc.), volailles etc. Découvrez les fermes du Pilat.
  • Vins (Condrieu, Saint-Joseph, Côte-Rôtie),
  • Exploitation forestière (bucheronnage, transport de grumes, scierie, menuiserie),
  • Tourisme vert  et sports de montagne (randonnée, trek et course à pied, via fluvia voie verte à vélo, chemins de VTT, espace de trail balisé à Saint-Régis-du-Coin, Ski de fond au Bessat, Burdignes et Saint-Régis-du-Coin, Via Ferrata à Planfoy, escalade et slackline à Rochetaillée…)
  • Fabrication de bières artisanales et biologiques pour certaines (dont quelques brasseries déjà bien connues à Saint-Julien-Molin-Molette et sa Brasserie du Pilat, la Brasserie de la Semène à Saint-Genest-Malifaux ou la brasserie stéphanoise, située dans le quartier de Bellevue à Saint-Etienne, au pied du Guizay, point d’entrée dans le Parc du Pilat pour de nombreux stéphanois.)
  • Musées et monuments historiques (Chartreuse de Saint-Croix-en-Jarez, Chapelle de Mont Monnet à La Chapelle-Villars, La Maison des tresses et lacets à La Terrasse sur Dorlay, La Maison des forgerons à Saint-Martin-la-Plaine, Parc Gaston Baty et Maison du Parc à Pélussin)

Géologie : du point de vue géologique, le massif du Pilat est fait de granite, de gneiss et de micaschistes. Il est le dernier prolongement septentrional des Cévennes.2


Où aller dans le Pilat ?

Il existe de multiples endroits pour passer un bon moment en famille, entre amis ou en solo dans le Massif du Pilat. Les influences du parc sont multiples et les différents territoires du massif offrent chacun des atouts selon vos goûts et la période de l’année.

Territoires et communes du Pilat :

  • Le Pilat de la Déôme

Vallée de la Déôme au sud du Pilat, limitrophe de l’Ardèche et son climat méridional : Saint-Sauveur-en-Rue, Burdignes, Bourg Argental, Saint-Julien-Molin-Molette, Colombier


  • Le Pilat du Jarez

De Rochetaillée à Échalas en passant par La-Valla-en-Gier, La Terrasse sur Dorlay, Saint-Paul-en-Jarez, Farnay, Sainte-Croix-en-Jarez, Longes, la Vallée du Couzon. Le Mont Monnet, La Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez.


  • Le Pilat du Piémont Rhôdanien

Condrieu, Pélussin, Véranne, Saint-Appolinard, Maclas, La-Chapelle-Villars, Chuyer, Lupé, Bessey, Chavanay, Malleval, Saint-Pierre-de-Boeuf, Saint-Michel-sur-Rhône, Vérin, Roisey, Tupin-et-Semons, Ampuis, Saint-Romain-en-Gal, Loire-sur-Rhône, plateau des Haies.

Site : PilatRhodanien.fr



  • La chaîne des Crêts du Pilat

La chaîne des Crêts du Pilat présentent entre autres les points d’intérêt du Crêt de la Perdrix et du Crêt de l’Oeillon, le Saut-du-Gier ainsi que la La Jasserie du Pilat.

  • Le Bessat
  • Thélis-la-Combe
  • La Versanne
  • Graix
  • Doizieux
  • Pavezin

Les crêts du Pilat

Les crêts du Pilat sont une des attraction touristique sportive majeure du parc du Pilat avec 7 crêts qui se suivent sur la ligne de crête du sommet du Pilat qui en compte 9 au total. La Chaux de Toureyre, les Trois Dents et Saint-Sabin complètent le tableau des sommets des Crêts du Pilat.

  • Le crêt de La Perdrix (Altitude 1434 m)
  • Le crêt de l’Arnica (Altitude 1429 m)
  • Le crêt de Botte (Altitude 1387 m)
  • Crêt de l’Étançon (Altitude 1391 m)
  • Crêt du Rachat (Altitude 1380 m)
  • Le crêt de l’Oeillon (Altitude 1362 m) : visible depuis l’autoroute du soleil et reconnaissable d’entre tous avec son immense antenne ressemblant presque à une fusée, c’est un peu l’emblème du Mont Pilat.
  • Crêt de la Chèvre (Altitude 1427 m)
  • Le crêt de l’Airellier (Altitude 1329 m)
  • Crêt de Peillouté (Altitude 1220 m)

À voir proches des crêts du Pilat

  • La Chaux de  Toureyre (Altitude 1292 m)
  • Les Trois Dents
  • La Chapelle Saint-Sabin

Les cols du Pilat

Les trois cols qui ouvrent le massif du Mont Pilat sont la Croix du Planil, la Croix du Collet et la Croix de Chaubouret. Le Rocher des Trois Dents et Saint-Sabin ferment le massif. Du côté de la Haute-Loire le Col du Tracol marque la jonction avec le début du Vivarais.


Dicton du Pilat

« Lorsque le Pilat prend son chapeau,

Avant trois jours on a de l’eau. »


1Source : Insee.fr, « Le Pilat : un territoire préservé qui profite du desserrement urbain de Saint-Étienne. »

2Source : Ign.fr, « Sylvoécorégion des Monts du Vivarais et du Pilat. »


Naissance et histoire du parc naturel en France et dans le monde

À l’origine, l’idée ou concept de parc naturel nous vient des Etats-Unis. Le parc naturel est basé sur le modèle de la réserve naturelle, apparu outre atlantique au 19e siècle, avec la création aux Etats-Unis, le 5 avril 1873 dans l’etat de l’Arkansas, du premier parc naturel protégé au monde : le Parc National de Hot Springs.

Naissance du concept de parc naturel en France

La création du concept de parc naturel régional protégé en France date du 1er Mars 1967 avec pour objet de protéger et améliorer les grandes zones rurales et ce malgré un avis défavorable du Conseil d’Etat à l’époque. Pendant 5 jours, en septembre 1966 des personnalités de tous horizons comme des architectes, des aménageurs d’espaces, ministres, fonctionnaires, associations, artistes et comédiens s’étaient préalablement réunis pour réfléchir ensemble à la bonne formule qui permettrait de définir ce qu’est un parc naturel régional français.

1er parc naturel régional en France

Le premier parc naturel régional français est le parc de Scarpe-Escaut. Il a été créé en 1968 sur une surface de 12 000 hectares et était appelé à l’origine parc de Saint-Amand-Raismes. La France compte aujourd’hui 53 parcs naturels régionaux sur son territoire.

Les parcs naturels régionaux aujourd’hui en France

Aujourd’hui en France, un parc naturel régional se définit comme un territoire à dominante rurale qui présente des paysages, un environnement naturel et un patrimoine culturel riche. Un parc naturel régional est aussi structuré autour d’un projet coordonné de développement durable axé sur la protection et la valorisation de son patrimoine naturel et culturel local.

Combien de parcs naturels régionaux compte la Rhône-Alpes aujourd’hui ?

À elle seule, la région Auvergne Rhône-Alpes (AURA) compte 10 parcs naturels régionaux :

  • Le parc des Volcans d’Auvergne,
  • les Baronnies provençales,
  • la Chartreuse,
  • le Haut-Jura,
  • le Livradois-Forez,
  • le Massif des Bauges,
  • les Monts d’Ardèche,
  • le parc régional du Pilat,
  • le parc du Vercors et l’Aubrac.

Combien de parcs naturels régionaux compte la France aujourd’hui ?

La France compte en 2022 pas moins de 53 parcs naturels régionaux dont voici la liste présentée dans l’ordre alphabétique :

  • Alpilles
  • Ardennes
  • Armorique
  • Aubrac
  • Avesnois
  • Ballons des Vosges
  • Baronnies provençales
  • Boucles de la Seine Normande
  • Brenne
  • Brière
  • Camargue
  • Caps et Marais d’Opale
  • Causses du Quercy
  • Chartreuse
  • Corse
  • Forêt d’Orient
  • Gâtinais français
  • Golfe du Morbihan
  • Grands Causses
  • Guyane
  • Haut-Jura
  • Haut-Languedoc
  • Landes de Gascogne
  • Livradois-Forez
  • Loire Anjou Touraine
  • Lorraine
  • Luberon
  • Marais du Cotentin et du Bessin
  • Marais poitevin
  • Martinique
  • Massif des Bauges
  • Millevaches en Limousin
  • Montagne de Reims
  • Monts d’Ardèche
  • Morvan
  • Narbonnaise en Méditerranée
  • Normandie-Maine
  • Oise – Pays de France
  • Perche
  • Périgord Limousin
  • Pilat
  • Préalpes d’Azur
  • Pyrénées Ariégeoises
  • Pyrénées Catalanes
  • Queyras
  • Scarpe-Escaut
  • Sainte-Baume
  • Vercors
  • Verdon
  • Vexin Français
  • Volcans d’Auvergne
  • Vosges du Nord

DECOUVRIR 

Les Villages du Pilat


Que faire dans le Pilat ?